La circulaire qui prouve les intentions criminelles du gouvernement - Enfermer pour vacciner

La circulaire qui prouve les intentions criminelles 

du gouvernement



Transcription: 

"En coordination et sous l'autorité du Haut-Commissaire au Plan, il est demandé aux préfets et aux autorités locales en charge de la gestion de la crise, d'accorder une attention particulière aux mouvements sociaux susceptibles de manifester contre le confinement.

 

Le Conseil de Défense ayant statué pour un troisième confinement au 12/03/2021un climat contestataire ne saurait être admis avant le déconfinement du printemps 2021, sans quoi, la campagne de vaccination massive ne pourra susciter un consentement populaire.

 

Le Ministère de l'Intérieur, le Haut-Commissariat au Plan ainsi que le Service central du renseignement territorial attendent que leur soient transmis des rapports quotidiens suivant la norme 584P."



Commentaire:

La qualité du scan n'est malheureusement pas très bonne mais suffisante, toutefois, pour se rendre compte que, en provenance du Ministère de l'Intérieur, "Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises" (malheureusement, l'on ne dispose présentement pas de la deuxième page, où se trouve probablement la signature), à la date du 10/11/2020:

- Un reconfinement est déjà annoncé, en tant que décision unilatérale du "conseil de défense", et ce de façon complètement déconnectée de l'évolution réelle de l'épidémie, (imprévisible à plus de quinze jours) pour le 12 mars 2021.

- "Un climat contestataire ne saurait être admis avant le déconfinement du Printemps 2021, sans quoi la campagne de vaccination massive ne pourra pas susciter un "consentement populaire" (sic!!!)"!!!

- Les préfets sont chargés de fliquer la population par des rapports quotidiens.

Le but est donc clairement - sans aucune relation avec l'épidémie (en dehors de la boule de cristal, comment savoir ce qu'il en sera à ce moment-là, dans plusieurs mois?) - d'enfermer la population à domicile de sorte à éviter qu'elle descende dans la rue pour contester la dictature du "conseil de défense" (défense contre quoi ou contre qui, on aimerait bien le savoir!)

Le comble de l'ignominie est d'oser parler d'un "consentement populaire" (sic!!!) à des mesures complètement dictatoriales.

Cela montre bien que la volonté du peuple ils s'en moquent éperdument, ils veulent juste obtenir un "consentement" à leur dictature vaccinale et sanitaire. Autrement dit, que leur opération d'assassinat ou de mutilation de la population ne rencontre pas d'opposition et se passe ... "dans le calme"! 


Commentaires